20 juin 2020
Topic: Lettres hébraiques
All Ouvrages »

-13- MEM, la Grande Mère

La Rencontre avec la Mère divine est une étape essentielle pour notre conscience, totalement incompréhensible pour l’intellect. Car la Grande Mère est le Tout. Elle est le corps même de la création, Elle soutient les univers, son Essence est partout. Et son Essence est Amour pur. Elle est la Matrice ultime, dont nous sommes tous les enfants.

La grande Lettre Mem vient nous le rappeler. Nous avons hérité, à travers notre mère humaine, de la filiation de cette vieille  humanité qui marche dans l’oubli de sa propre Splendeur. Les rapports enfants/parents sont souvent empreints de chocs, de souffrances, d’incompréhension. Les egos ne peuvent se comprendre et s’unir dans cette filiation de l’humanité ancienne.

Nous pouvons aujourd’hui choisir notre filiation divine, c’est-à-dire choisir de se reconnaître  » Enfant de la Mère divine « . Cela ne signifie en aucun cas renier sa mère humaine, bien au contraire, mais voir au-delà d’elle l’oeuvre de vie qui nous a préparé ce corps sacré que nous habitons. Il faut choisir son héritage. Dans la filiation divine, nous quittons irrévocablement les anciens rails, les modes de pensée hérités de notre lignée humaine. Nous trouvons notre véritable Identité, à laquelle nous pouvons renaître.

Mem est l’initiale de l’archange Mikhaël, dont le nom signifie  » qui est comme Dieu « , et aussi de Moshé (Moïse) qui signifie  » sauvé des eaux « , des eaux du psychisme de la filiation humaine.

Elle soulève pour nous le voile de l’Illusion, et nous invite à La voir en tout. Elle règne sur toutes les manifestations de l’élément eau, qu’elles soient physiques ou plus subtiles. Fécondée par la Lettre Yod, Elle nous offre ce mot puissant :  » Maïm « , qui signifie l’eau. Nous pouvons chanter ce mot comme un mantra, en le laissant résonner profondément.

Mem possède un grand pouvoir purificateur. Son énergie présente aussi un aspect exigeant. Elle est en résonance avec Tav, l’Etoile de Vérité, et dissout nos mensonges, conscients ou inconscients.

La Question de Mem :

« Bien-aimé, Je viens à toi aujourd’hui pour te rappeler que tu es mon EnfantJ’ai veillé sur l’enfance de ta vie, accompagné chacun de tes pas, et jamais mon regard ne s’est détourné de toi. Souviens-toi de qui tu es véritablement, déploie les ailes de ton âme.

Je suis l’Océan de l’Amour infini, et il n’est nulle vie en dehors de Moi. C’est cela que voulais dire Yéshouah (Jésus), en parlant de revenir dans le ventre de sa Mère. Toi qui es venu dans ce monde qui m’a oubliée, où il faut tenter désespérément de tout contrôler, tout maîtriser sans que cela ne soit jamais possible, sache que tu n’es pas orphelin.

Je suis Mem, la Mère universelle, Source de Vie. Te reconnais-tu comme mon enfant ?

Pour me rencontrer réellement, acceptes-tu de te regarder toi-même avec les yeux de ton âme ? N’autorise aucun mensonge en toi. Avec mon aide, déjoue les pièges de ce qui en toi ne veut pas changer, ne veut pas mourir à l’ancien. Regarde-toi sans compromission. Mais aussi ose contempler la grandeur de ce que tu es, toi qui as choisi de plonger dans ce monde d’incarnation en acceptant d’être voilé, de m’oublier, et de porter le fardeau du psychisme humain. Tu t’es donné la mission de te souvenir, et de révéler la lumière cachée. Regarde-toi dans tes hauteurs et dans tes profondeurs. Et alors, enfin nu, tu peux plonger en mes Eaux bleues, et te laisser mettre au monde de l’Amour. «