15 juin 2020

-3- Guimel, Le Berger

Nous sommes faits à l’image de Dieu, nous sommes donc en réalité don total, don permanent à la vie, au monde entier. Si nous ne donnons pas constamment (comme le souligne l’Ange des célèbres Dialogues), nous dépérissons.

Guimel vient nous rappeler, et surtout nous aider à réveiller et rayonner cet attribut fondamental. Tout dans l’univers se donne sans rien chercher à garder pour soi : la nature, le soleil, les étoiles… Mais les voiles qui recouvrent encore notre conscience ont recouvert cet élan spontané et permanent qui est notre véritable essence, là est la cause de tous nos problèmes humains.

Guimel est la Grâce souveraine de l’Éternel, l’abondance à tous les niveaux, qui ne demande qu’à se déverser dans la coupe offerte de notre être.

Mais bien souvent nous endiguons ce flot généreux sans le savoir. Tournés sur nous-mêmes, sur nos manques et nos plaintes, nous fermons la porte à la Grâce divine. Guimel nous aide à ne rien attendre pour soi, à ne rien garder ni retenir. Alors, dans cet état d’esprit de totale nudité, Elle vient nous revêtir de lumière. La Vie nous donne exactement ce dont nous avons besoin pour accomplir notre mission, cela ne signifie pas qu’il ne faut rien demander au Divin, bien au contraire, mais dans une ouverture et une confiance totales quant à la forme que prendra la réponse. Car elle vient toujours, aucun appel ne reste sans réponse pour celui qui sait l’entendre. Oui, nous sommes aimés infiniment !

La Question de Guimel :

Enfant de Lumière, âme courageuse, tu as accepté de traverser le grand désert pour aller en Terre promise. Je suis le Berger qui guide le troupeau de ton être. Pour pénétrer en un Royaume de Lumière, aucune brebis intérieure ne doit être oubliée. Regarde-toi comme Je te regarde, avec amour et compréhension. Je viens  pour ton âme, pour l’homme ou la femme humaine que tu es, pour ton enfant intérieur, pour tout ce qui en toi se croit ignoré de Dieu. Je viens pour la brebis qui a peur d’avancer, qui ne veut pas changer de pâturage, pour celle qui dort, pour celle qui veut suivre d’autres bergers tentateurs. Je viens pour celle qui en toi s’est égarée, comme pour celle qui m’a déjà reconnu.

Acceptes-tu de me suivre aujourdhui, de rassembler le troupeau pour te donner à ma lumière dans un élan entier et unique ? Viens-t’unir à Moi, viens pour devenir Moi, devenir Berger qui choisit sa route et guide ses brebis avec amour et ténacité.

Et voici une autre Question de Vérité : ô bien-aimé, crois-tu en la Grâce ? As tu conscience que rien n’est impossible à la Main de Dieu ? Ouvre-toi à la magie de la Vie. Veux-tu ouvrir la porte à mon action, et me laisser entrer dans ton quotidien ? Ainsi tout ce que tu toucheras, tout ce que tu construiras portera l’empreinte de la Grâce et en sera illuminé .”